Tag Archive: Architecture


Bâtiments conteneurs

La version résidentielle est bien connue, mais les usages présentés dans cet article le sont beaucoup moins, mais tout aussi intéressant!

Un hôtel, une remise réfrigérée, une serre, etc. Il semble n’y avoir aucune limite!

More Fascinating and Eco-Friendly Uses for Shipping Containers

Tiny Houses

J’ai commencé à découvrir le concept des Tiny Houses avec l’achat de Small Houses et XS Vert durant mes études. Au courant de la dernière année, j’ai lu différents articles sur Internet sur le sujet. Le concept est intéressant : vivre dans une maison abordable, confortable avec l’essentiel. Alors que le prix d’une maison devient astromonique, ce retour vers les sources devient très intéressant.

Ce vidéo (en anglais) résume bien le concept avec différents exemples, tant sur le nouveau contient que l’ancien.

Certes, y aller demandait une certaine dose de courage avec la pluie et le froid! J’y suis tout même allée ce dimanche, quelques heures avant même que le soleil se pointe (pour plusieurs jours j’espère!).

Les kiosques étaient très intéressants, plusieurs sujets sur l’environnement étaient touchés, autant du point de vue du consommateur que du professionnel. Étant donné la pluie, de grandes tentes avaient été édigées, nous permettant ainsi de se réchauffer légèrement. Les kiosques étaient regroupés par thème, ce qui favorisait la recherche d’information.

Côté architecture, un kiosque a particulièrement attiré mon attention, et était aussi l’une des raisons pour laquelle je voulais y aller : Mem inc, un fabriquant de produits architecturaux à base de chanvre. Présentement, leur principal produit est l’isolant de chanvre, mais d’autres produits sont sur le point d’arriver, tel que des panneaux acoustiques. De quoi faire rougir nos fameaux plafonds acoustiques et nos murs de gypse! La réputation du chanvre comme matériau de construction est déjà bien installée en Europe et je suis bien heureuse de finalement le voir ici. Un panneau semi-rigide était présenté au kiosque, j’aimais bien sa texture : il se tenait bien ensemble et doux au toucher. Sûrement beaucoup plus agréable à poser que de la laine minérale. Une autre compagnie présentant des solutions de construction réalisées à partir du chanvre est Art du Chanvre, laquelle était aussi présente.

Pour en apprendre d’avantage sur la construction en chanvre, Archibio a rédigé un article sur le sujet et plusieurs autres articles peuvent être découverts dans le magazin la Maison du 21e siècle (qui était d’ailleurs présent).

Parmis les autres kiosques qui ont surtout attiré mon attention : Les entreprises Écosolaris (je sais maintenant par où commencer ma véritable recherche pour l’achat de panneaux solaires!) et le Réseau Femmes Environnement, un réseau dont je viens de faire la découverte et qui me semble intéressant.

Et je ressort de mon ermitage

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que mes études sont terminées et que je travaille à temps plein dans un bureau oeuvrant principalement dans le domaine municipal et institutionnel. Un an que j’absorbe des quantités astronomiques d’informations qui me seront toutes utiles dans ma future carrière.

Un congé forcé de mon blog et de ma vie sur le web allait de soi afin que je puisse me concentrer sur ce que j’apprenais, apprendre à travailler et apprendre de mes erreurs (car oui, il y en a eu! Personne n’est parfait…). D’un point de vu personnel, l’année 2012 ne fut pas facile, comportant d’avantage de bas que de haut.

Et si maintenant j’écris et que je fais un retour, c’est que oui, j’en ressens le besoin, mais aussi que des décisions importantes doivent être prises tout au long d’une carrière, même en période de stage. Je dois apprendre à me connaître et à savoir ce que je veux accomplir comme future architecte. J’ai donc profité des vacances des fêtes pour refaire le plein d’énergie, mais aussi approfondir cette réflexion qui a soudainement abouti en lisant le dernier numéro du magazine La Maison du 21e siècle. Ce n’est pas un article en particulier qui a allumé la lumière au bout du tunnel, mais simplement en lisant le magazine que j’ai réalisé ceci : je me suis éloignée de mes rêves.

L’architecture municipale, c’est intéressant. Il y a certes un défi à travailler avec ce milieu, sur lequel je ne m’étendrais pas trop, avec tous les articles, nouvelles et enquêtes ce déroulant. Les projets sont complexes et réaliser un projet précis et détaillé avec un budget très restreint, n’est pas une chose facile. Mais il me manque l’aspect créatif des 3R, d’utiliser des matériaux naturels, d’oser certaines technologies écologiques et économiques (à long terme). J’ai toujours rêvé de faire ma résidence en ballots de paille, j’ai toujours rêvé de faire du recyclage architectural afin d’apporter du renouveau dans certains quartiers, j’ai toujours rêvé de prouver que de faire une architecture qui fait WOW avec peu de moyen, c’est possible, à condition d’être créatif.

Malheureusement, avec ma présente situation professionnelle, je suis loin de réaliser ces rêves… et mon portfolio et site web devront être mis à jour pour mieux refléter ma personnalité, mes idéaux et mes rêves afin d’aller plus loin dans cette direction.

Ah oui! J’oubliais : Bonne année à tous! 🙂

La subjectivité en architecture

C’est loin d’être un secret. L’architecte est hyper-subjectif, malgré que certains essaient de lui donner des notes plus objectives et scientifiques, ce domaine restera toujours un domaine subjectif et artistique. Cet aspect, je le déteste, mais vous n’avez pas idée à quel point je le déteste. Ayant des études plus scientifiques qu’artistiques, je me heurte sans cesse à la subjectivité du regard des autres. Il y a mille et une façons de concevoir un bâtiment, aucune n’est meilleure que l’autre. Le même bâtiment peut avoir un million d’architectures différentes. Malheureusement, chaque tuteur qu’un étudiant va croiser, chaque critique invité va essayer de mettre son grain de sel dans la démarche d’un étudiant. Au début de son apprentissage, c’est bien. À la fin, c’est inutile. L’étudiant a déjà acquis une grande partie de sa personnalité architecturale et ce n’est malheureusement pas un tuteur ou un critique invité qui fera changer cette personnalité. Après tout, à la fin de sa formation, l’étudiant a plus hâte de partir qu’autre chose. Il y a saturation d’apprentissage scolaire et il faut passer à l’apprentissage pratique.

Je n’ai pas encore croisé de tuteur, professeur ou autre qui ait compris cela… Peut-être un seul, pour un projet d’atelier de montage et gestion de projet, beaucoup plus près de la réalité que les autres projets de mon apprentissage scolaire. Et à cause de cette subjectivité et de cette folie des tuteurs, professeurs et autres qui veulent tous influencer le projet de ses étudiants dans l’espoir d’être éventuellement reconnu pour être la personne ayant créer le nouveau grand architecte… je me retrouve toujours à cette même case de départ, à mes premières idées, mes premières intuitions que cette même personne a détruit et balayé sans même les considérer d’avantage. Après tout, je ne suis qu’une étudiante peu bavarde en formation…

Si les architectes pouvaient mettre leur ego ailleurs, ce serait plus pertinant pour le futur de la profession.

Powered by WordPress | Theme: Motion by 85ideas.