Cela fait maintenant un peu plus d’un an que mes études sont terminées et que je travaille à temps plein dans un bureau oeuvrant principalement dans le domaine municipal et institutionnel. Un an que j’absorbe des quantités astronomiques d’informations qui me seront toutes utiles dans ma future carrière.

Un congé forcé de mon blog et de ma vie sur le web allait de soi afin que je puisse me concentrer sur ce que j’apprenais, apprendre à travailler et apprendre de mes erreurs (car oui, il y en a eu! Personne n’est parfait…). D’un point de vu personnel, l’année 2012 ne fut pas facile, comportant d’avantage de bas que de haut.

Et si maintenant j’écris et que je fais un retour, c’est que oui, j’en ressens le besoin, mais aussi que des décisions importantes doivent être prises tout au long d’une carrière, même en période de stage. Je dois apprendre à me connaître et à savoir ce que je veux accomplir comme future architecte. J’ai donc profité des vacances des fêtes pour refaire le plein d’énergie, mais aussi approfondir cette réflexion qui a soudainement abouti en lisant le dernier numéro du magazine La Maison du 21e siècle. Ce n’est pas un article en particulier qui a allumé la lumière au bout du tunnel, mais simplement en lisant le magazine que j’ai réalisé ceci : je me suis éloignée de mes rêves.

L’architecture municipale, c’est intéressant. Il y a certes un défi à travailler avec ce milieu, sur lequel je ne m’étendrais pas trop, avec tous les articles, nouvelles et enquêtes ce déroulant. Les projets sont complexes et réaliser un projet précis et détaillé avec un budget très restreint, n’est pas une chose facile. Mais il me manque l’aspect créatif des 3R, d’utiliser des matériaux naturels, d’oser certaines technologies écologiques et économiques (à long terme). J’ai toujours rêvé de faire ma résidence en ballots de paille, j’ai toujours rêvé de faire du recyclage architectural afin d’apporter du renouveau dans certains quartiers, j’ai toujours rêvé de prouver que de faire une architecture qui fait WOW avec peu de moyen, c’est possible, à condition d’être créatif.

Malheureusement, avec ma présente situation professionnelle, je suis loin de réaliser ces rêves… et mon portfolio et site web devront être mis à jour pour mieux refléter ma personnalité, mes idéaux et mes rêves afin d’aller plus loin dans cette direction.

Ah oui! J’oubliais : Bonne année à tous! 🙂

« »